Freya la sirène et l’apnée

 

Aujourd’hui, je vous dévoile un petit bout de ma vie sur la terre ferme. Et Oui, je n’ai pas toujours ma nageoire ! Lorsque je porte mon bijou magique, je suis transformée en humaine avec deux jambes ! ! ! Effectivement comme vous vous en serez doutés, je suis apnéiste. En 2016, j’ai découvert l’apnée.

Déjà 5 ans, que j’ai obtenu mon certificat AIDA 1 & AIDA 2 dans le Var à Hyères.

Je vous explique : AIDA signifie « l’Association Internationale pour le Développement de l’Apnée ».

Etant une sirène, suivre des cours théoriques ainsi qu’un examen final (AIDA 2) ce n’est pas dans mes habitudes aquatiques ! Plus je m’entraînais, plus ma capacité respiratoire augmentait. Mon formateur m’aidait à réaliser mes objectifs. En réalité, j’ai expérimenté l’apnée pour rester encore plus longtemps sous l’eau. Après ces deux formations, j’ai décidé de m’inscrire dans de club d’apnée d’ Hyères Odyssée Bleue de Stéphane Mifsud (champion mondial d’apnée statique) en janvier 2017.

Depuis, je m’entraîne 1 à 2 fois par semaine à la piscine. J’assiste au cours d’apnée statique et d’apnée dynamique toute l’année à la piscine de Hyères. Qui sait, peut-être me croiserez-vous là-bas ?

L’apnée statique

 

L’apnée statique consiste à retenir le plus longtemps possible sa respiration. Je la pratique sur le ventre immobile à la surface et ma tête est dans l’eau. Je la pratique obligatoirement avec un partenaire, il assure ma sécurité en me tenant par un doigt. Vous allez sans doute me demander : « Que ressens-tu ? » L’apnée me procure une très grande détente puisque, je relaxe au fur à mesure tous mes muscles.

Ainsi, je me concentre sur mes ressentis corporels pour rester longtemps sans air. Le calme m’envahit et bien souvent j’arrive à lâcher prise sur mes pensées parasites. Si vous aimez l’eau et le calme, je vous invite un jour à découvrir cette discipline. Je m’équipe d’un masque et d’une combinaison en néoprène épaisse. En effet, le corps se refroidit très vite lorsque l’on est en apnée.

Même si je ne suis pas frileuse étant humaine, j’ai froid dans l’eau ! Avec l’entraînement, mon corps s’est habitué. Je suis contente ! Aujourd’hui mon record est de 5 min sans bouger.

L’apnée dynamique

 

L’apnée dynamique est totalement différente. Horizontalement, je nage la plus grande distance sans respirer dans le bassin. Qu’elle soit statique ou dynamique, n’oubliez pas qu’il ne faut jamais pratiquer l’apnée seul. En mer, en piscine ou même chez soi, cette pratique peut être dangereuse. Ne l’oubliez pas : « quand vous êtes en apnée, vous ne respirez pas ! » Avant le départ, je me détends et je réalise des ventilations afin de faire baisser mon rythme cardiaque.

Puis, c’est parti ! Je me propulse du mur jusqu’à 2 mètres de profondeur, avec mes pieds dans un genre de nageoire nommé par les humains « monopalme ». En effet, je suis bien plus à l’aise puisque c’est une nageoire ! Néanmoins, rien à voir avec mon apparence naturelle de sirène, cela est bien différent ! Et, sans compter que ce n’est pas de l’eau salé… L’odeur du chlore irrite mes yeux, abîme mes longs cheveux et ma peau.

A ce jour, mon record de longueur horizontale en piscine est 100 mètres sans respirer. Vous allez me dire : « C’est incroyable de réaliser une si grande distance sans respirer ! » tout comme en apnée statique. Mais rassurez-vous, cela ne s’est pas fait du jour au lendemain ! J’ai attendu 5 ans avant d’en arriver là, en m’entraînant quotidiennement. Tout s’apprend avec le temps, la patience et la passion pour ce que l’on aime.

Share This